🚚 Livraison gratuite (Mondial Relay®) à partir de : 70€ d'achat

Chien anxieux : symptômes, causes et solutions

  • 10 min lu

un chien heureux

Tout comme son maître, le chien peut être victime d’anxiété. Cette pathologie, bien qu'elle soit d’origine totalement naturelle, peut dans certains cas devenir envahissante et difficile à vivre au quotidien. En tant que propriétaire, il est essentiel de savoir reconnaitre si son animal est anxieux, et de l’aider à surmonter ce trouble. 

Mon chien est-il stressé ?

Pour pouvoir déterminer si votre chien est anxieux, il est nécessaire de comprendre comment se manifeste le stress chez nos compagnons.

Les symptômes de l’anxiété sont particulièrement variables, de fait il est parfois compliqué de pouvoir les repérer. Cependant certains sont assez courants, comme :

  • La nervosité : le chien est agité, il ne parvient jamais à se relaxer. Il va tourner en rond dans la maison, vous suivre, se coucher pour se relever presque immédiatement, être toujours sur ses gardes ;
  • Des vocalisations : le chien aboie, gémit, pleure fréquemment ;
  • La malpropreté ;
  • L’automutilation : léchage compulsif des pattes, voire mordillement ;
  • La destruction d’objets ou de meubles ;
  • Les troubles digestifs : vomissements, diarrhées, modifications de l’appétit, léchages des babines, hypersalivation ; 
  • Des observations physiques : tremblements, prostration, halètement, bâillements ;
  • D’autres troubles comportementaux : agressivité, fugue, il peut aussi avoir tendance à se cacher.

Bien sûr, il s’agit d’une liste non exhaustive, et certains de ces symptômes peuvent également relever de pathologies différentes. Quoiqu’il en soit, si vous pensez que votre chien souffre d’anxiété, votre vétérinaire ou un comportementaliste pourra vous éclairer.

Les causes de l’anxiété chez le chien

Savoir reconnaitre que son chien souffre d’anxiété est un grand pas, cependant cela ne suffit pas pour l’aider à le surmonter. Il est en effet nécessaire d’identifier la ou les causes responsables de son angoisse afin de pouvoir les traiter, et celles-ci peuvent être extrêmement variables.

Néanmoins, si les sources d’anxiété peuvent être de tous types, certaines sont plus fréquentes telles que :

  • L’anxiété de séparation : c’est de loin l’une des raisons les plus connues de stress chez le chien. Elle se manifeste en cas d’absence du maître et notamment s’il y a hyperattachement ;
  • Les perturbateurs extérieurs : tonnerre, orage, détonation ou feux d’artifice peuvent être à l’origine de véritables phobies ;
  • Un traumatisme : un événement ou une suite d’événements peuvent provoquer une réaction de peur face à certaines situations. Cela peut être le cas chez un chien qui a été battu ou abandonné, qui a vécu un accident, une agression ou encore une modification dans son foyer (arrivée d’un bébé, déménagement…) ;
  • Un manque d’éducation et de socialisation, qui peut entrainer une surréactivité du chien lorsqu’il sort de sa zone de confort ;
  • Un maître anxieux : en effet, lorsqu’un maître est angoissé, il produit des hormones que le chien peut ressentir. Cela peut entrainer du stress. Il est essentiel que le propriétaire apprenne à gérer ses propres émotions pour qu’il puisse ensuite aider son compagnon.

Afin de trouver la cause des crises d’angoisse du chien, il faut l’observer scrupuleusement et être en mesure de déterminer si des facteurs particuliers les déclenchent: est-ce votre départ de la maison, le contact avec une personne étrangère ou un animal qu’il ne connait pas, un bruit fort ? Il est primordial d’être attentif au comportement de son chien et de savoir visualiser ce qui le trouble.

Comment calmer un chien anxieux ?

Stimuler davantage son chien et répondre à ses besoins fondamentaux

Pour avoir un chien équilibré et bien dans ses pattes, en plus de le traiter correctement, de lui offrir à manger convenablement et des soins appropriés, il est essentiel de respecter ses besoins fondamentaux qui sont :

  • Lui faire pratiquer une activité physique quotidienne ;
  • Lui proposer des activités mentales pour stimuler son cerveau, en lui donnant des jouets d’occupation par exemple ;
  • Lui faire rencontrer ses congénères : le chien est un animal social qui a besoin de contact avec d’autres membres de son espèce pour apprendre et s’amuser ;
  • Le laisser vocaliser : il doit avoir la possibilité de s’exprimer, d’aboyer, et ne doit pas être contraint pour éviter ce comportement naturel ;
  • Lui permettre d’avoir une activité masticatoire convenable.

Tous ces points sont essentiels au bien-être du chien, et quelques fois, l’anxiété manifestée peut simplement être due à l'insuffisance de l’un ou l’autre de ces besoins fondamentaux. D’ailleurs, le chien anxieux est souvent un chien qui manque de stimulation. 

Parmi les besoins qui peuvent être négligés par les maîtres, l’activité masticatoire est importante et nécessite d’être comblée quotidiennement. 

Le chien étant un carnivore, il doit avoir la possibilité de ronger, rogner et faire travailler chaque jour sa mâchoire. Cela lui demande des efforts et de la concentration et lui procure : 

  • une sensation de satiété (ce qui peut limiter les troubles alimentaires) ;
  • une aide à l’élimination du tartre ;
  • une libération d’endorphines permettant de réduire son anxiété : une véritable solution antistress naturelle.  

L’activité masticatoire est donc autant nécessaire que la pratique d’une activité physique, et il ne faut pas l’en empêcher ! 

Pour ce faire et afin que votre compagnon évite de grignoter vos chaussures ou vos meubles, vous pouvez lui apporter toute sorte d’objets et d’accessoires qui seront à la fois intéressants pour lui, mais aussi totalement adaptés à cet usage.

Que proposer à son chien pour stimuler ses besoins fondamentaux ?

Des friandises naturelles à mâcher

Pour procurer à son animal de quoi satisfaire son activité masticatoire, il existe différents types de gâteries qu’il est possible de lui offrir. Vous trouverez pléthore de produits en animaleries, mais il est préférable de fournir à votre chien des friandises et objets naturels qui seront plus sains pour lui.

Dans la plupart des cas, ces friandises, en plus du côté bénéfique pour le stress qu’apporte l’activité de mastication, vont également être sources de différents nutriments et protéines et seront totalement comestibles et sans risques. Pour vous donner quelques pistes, voici ceux que nous vous conseillons.

Le fromage de Yak 

Le fromage de yak est un excellent moyen de fournir à votre compagnon un objet résistant et comestible pour s’occuper. Fabriqué traditionnellement à partir de lait de yak au Tibet et en Chine, le fromage de Yak est aujourd’hui plutôt constitué de lait de bufflonne ou de vache.

Ce fromage très dur apprécié comme une collation par de nombreux peuples, possède également beaucoup de vertus pour le chien. Il a l’avantage d’être composé de protéines et de vitamines naturelles et est surtout très solide : il pourra par conséquent être utilisé durant de longues semaines avant d’être complètement mangé. 

Le fromage de Yak a un goût particulier que les chiens, en règle générale, ils adorent. Attention cependant à choisir un fromage adapté à la taille du chien pour éviter tout risque d’occlusion, et de surveiller de près les mâchouilleurs compulsifs qui pourraient se faire mal s’ils s’en donnent trop à cœur joie.

Le fromage de Yak peut également être cuit au micro-ondes (ou acheté cuit). Il prend alors une forme soufflée et devient une récompense très appréciée par les chiens.

La trachée de bœuf

La trachée de bœuf séchée est également un produit tout à fait sûr, intéressant pour le chien et durable. Elle est composée de nombreux nutriments dont la chondroïtine et la glucosamine, excellentes pour la bonne santé articulaire de nos compagnons. Les trachées de bœuf sont des friandises d’occupation 100% naturelles et pour tous les âges.

Nerf de bœuf

Tout comme le fromage de Yak et la trachée, le nerf de bœuf à l’avantage d’être 100% naturel , sans additifs et sain. Il est en effet très pauvre en graisse, mais riche en protéines animales, ce qui en fait une friandise parfaite pour les chiens.

Des jouets de mastication pour chiens anxieux

Il existe énormément de jouets destinés à la mastication. Non comestibles et souvent très résistants, leur durée de vie est bien plus importante que les friandises pour chiens. Ils peuvent être de formes très variables ce qui permet d'offrir à son compagnon beaucoup de diversité.

En lui donnant régulièrement de nouveaux jouets, ou en établissant un roulement, ils peuvent conserver tout leur intérêt. Si beaucoup de fabricants en commercialisent, il est crucial de veiller à se tourner vers des marques proposant des objets adaptés et sans risques pour les animaux.

Le Kong

Le plus connu d’entre eux est bien entendu le Kong Classic, un jouet en caoutchouc totalement adapté aux chiens de tous âges, et pouvant se garnir de friandises en tout genre pour lui donner un aspect encore plus ludique. 

L’entreprise Kong Company, qui s’est en premier lieu fait connaitre avec le Kong Classic, s’est beaucoup diversifiée et propose désormais une multitude de jeux d’occupation pour les chiots et les chiens, et ceux quels que soient leur taille, leur âge et leur force.

Le Kong reste l’un des jouets incontournables lorsqu’on a un chien. Disponible en différentes tailles, il est très apprécié en raison de sa forme, de sa texture, mais aussi de ses capacités rebondissantes.

Par ailleurs, et c’est ce qui le rend indispensable dans la boite à outils du maître, il est aussi possible de le farcir avec des aliments que votre compagnon aime. Les recettes sont détournables quasiment à l’infini, ce qui fait du Kong Classic, et des jouets à garnir en règle général, un merveilleux objet d’occupation et de mastication.

Sodapup

D’autres marques proposent également des jeux de mastication très appréciés par les chiens, c’est par exemple le cas de SODAPUP qui dispose d’une gamme très large pour les animaux de tous âges.

On retrouve notamment : 

  • toute une sélection de jouets à macher comme la clé SODAPUP, ou le tracteur SODAPUP ;
  • des jouets à fourrer comme le pot de glace SODAPUP ;
  • ou encore des jeux de léchage, comme des puzzles qui vont stimuler à la fois l’activité masticatoire et l’activité mentale de nos compagnons.

Les produits de cette enseigne sont conçus pour les chiots et les chiens et permettent de fournir à nos animaux des objets d’occupation sans risques pour leur santé. Ils offrent une alternative avec des formes différentes d’autres marques plus connues.

Occuper mon chien pour éviter l’anxiété

Globalement, et en particulier quand le chien stresse lorsqu’il se retrouve seul, il est toujours intéressant de trouver de quoi l’occuper. Il existe une multitude de jouets et de friandises qui peuvent être utilisés, nous en avons cité quelques-uns.

Vous pouvez également lui proposer des jeux ludiques d’activité mentale, comme les tapis de fouille. 

Le but est de dénicher des accessoires qui stimulent votre compagnon et qui lui permettent de répondre à ses besoins fondamentaux pour faire baisser son niveau d’anxiété. 

Bien sûr, ces outils ne suffisent pas toujours à eux seuls à résoudre les soucis de nos compagnons, mais ils sont tout de même d’une grande aide pour prévenir le stress et l’occuper.

Les jouets et friandises à éviter

Occuper son chien c’est important, mais pas avec n’importe quoi ! Il est essentiel d’éviter tout ce qui pourrait être dangereux pour lui, comme les friandises purement industrielles, souvent composées de beaucoup d’additifs et de sucres, néfastes pour sa santé. Prêtez également attention à la qualité des jeux d’occupation que vous trouverez, car selon la force de votre animal, si le jouet n’est pas suffisamment résistant, il pourrait le détruire et se blesser avec des débris en les avalant.

Travailler des exercices avec son chien

Afin de lutter contre les problèmes d’anxiété, une bonne éducation est aussi essentielle. Selon le souci rencontré, les exercices seront bien sûr différents, cependant voici quelques pistes pour vous aider.

Le cas particulier de l’anxiété de séparation

Dans le cas de l’anxiété de séparation, il est important d’apprendre à votre chien l’indépendance pour éviter qu’il ne stresse au moment de se retrouver seul. Si de nombreux exercices peuvent être mis en place dès son arrivée à la maison, comme le fait de le faire dormir dans un endroit déterminé à l’extérieur de la chambre ou encore de ne pas le laisser vous suivre de partout constamment, il existe aussi d’autres astuces si ce problème s’installe. 

Par exemple, il est possible de partir pendant quelques minutes, en lui proposant une activité alternative en votre absence comme un jouet d’occupation ou un tapis à lécher. Il est important de répéter ses absences régulièrement et quotidiennement et d’augmenter progressivement leur durée pour qu'il comprenne qu’il peut être seul sans stresser, avec un jeu amusant qui rend l’expérience positive, et surtout que vous finissez toujours par rentrer. 

Dans l’idéal, il est intéressant de disposer d’une caméra pour surveiller le comportement de son chien lorsqu'il est seul. Cela permet d'observer ses réactions, les moments de calme et de voir comment l’anxiété apparait pour mieux pouvoir la traiter.

Les autres formes d’anxiété

Pour ce qui est des autres formes d’anxiété, il est essentiel de désensibiliser son animal en douceur, et de travailler sur la relation de confiance qui doit être présente entre un maître et son chien, pour que vous puissiez garder le contact avec lui pendant une crise d’angoisse et le calmer plus facilement. 

En cas de situation stressante, vous pouvez par exemple apprendre à votre chien à vous écouter, le rappeler vers vous ou lui donner un ordre simple à exécuter pour qu’il focalise son attention sur vous en non plus sur la raison de sa peur. Lui offrir une récompense à ce moment-là va donner un caractère positif à l’événement et contribuer à le décontracter.

Dans tous les cas, quelle que soit la forme d’anxiété dont souffre le chien, travailler sur la désensibilisation à ce qui lui fait peur est important pour permettre à l’animal d’apprendre à gérer ses émotions. Mais cela doit être appréhendé progressivement : il ne s’agit pas de le mettre au contact de ce qui le stresse et d’attendre. Il faudra au contraire l’habituer en douceur à ce qui l'effraie et surtout l’aider à penser à autre chose dans les moments les plus compliqués. C’est un processus long et complexe qui nécessite quelques fois de se faire accompagner par un professionnel du comportement canin.

Les traitements pour lutter contre l’anxiété du chien

Si vous pensez que votre chien est stressé, vous pouvez vous faire aider par un vétérinaire. Dans certains cas, celui-ci pourra prescrire des médicaments, comme des anxiolytiques (tels que la fluoxétine, comparable au Prozac, ou de la clomipramine comme le Clomicalm). 

Mais dans un premier temps, avant de passer par ce type de calmants, il est possible de se tourner vers des médecines plus naturelles, qui pourront peut-être suffire à apaiser votre animal. 

En phytothérapie, des plantes comme la passiflore ou la valériane sont parfaites pour calmer en douceur l’anxiété. 

En homéopathie, vous pouvez lui donner de l’Aconit, du Gelsemium ou bien de l’Ignatia qui ont des propriétés relaxantes.

Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées en diffusion pour leurs vertus apaisantes, comme la Camomille Noble.

Enfin, il est aussi possible d’apprendre à masser son chien pour l’aider à se détendre, de lui donner des Fleurs de Bach ou encore de faire des diffusions de phéromones (Adaptil).

Chien anxieux : notre conclusion sur le sujet

L’anxiété du chien, bien que naturelle, peut devenir un véritable fléau si elle n’est pas contrôlée. Aussi, pour prévenir le stress chez votre compagnon, n’oubliez pas : 

  • De toujours veiller à respecter ses besoins fondamentaux, et notamment son besoin d’activité mentale et d’activité masticatoire en lui proposant des jouets et friandises d’occupation saines et adaptées ;
  • De lui offrir une éducation respectueuse et positive ;
  • De savoir reconnaitre les sources d'angoisse chez son animal ;
  • De vous faire aider par un éducateur ou un vétérinaire si besoin pour éviter que le problème ne prenne des proportions trop importantes.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rechercher